Growth

Time To Change

Strength

Hello and Welcome.

Les cafards sont capables de manger n’importe quoi : des aliments (miettes, oignons, pâtes, viandes, etc.), des excréments, du carton et même, les cadavres de leurs congénères.

Proliférant extrêmement vite au sein de toute la maison ils doivent être combattus efficacement dès leur première apparition pour ôter toute chance de multiplication

D’où viennent tous ces cafards et par quel moyen se multiplient-ils si vite ?

Les cafards – également appelés blattes, coquerelles, ravets ou cancrelats occupent, depuis 400 millions d’années, notre chère planète. Elle accueille plus de 4000 espèces de ces insectes.

Cependant, en France, on ne rencontre que les blattes germaniques, orientales et américaines, ainsi que la blatte des meubles soit une infime représentation des espèces existantes.

Destiné à vivre que la moitié d’une année, l’accouplement de deux cafards peut engendrer jusqu’à 100 000 petits. De fait, s’ils adorent – et sont doués – pour se cacher, ils se font forcément repérer.

Appréciant les lieux sombres, humides et chauds, ils sont souvent repérés dans les salles de bain et les cuisines des habitations.

De fait, les cafards se trouvent souvent derrière le frigo, sous les éviers et les lavabos et tout autour de la baignoire. Mais il y a également d’autres cachettes qu’ils affectionnent tout autant à l’image des gaines d’aération, des colonnes de vie-ordures ou derrière les boîtiers des interrupteurs et les plinthes…

Les cafards prolifèrent très rapidement et créent rapidement des problèmes d’hygiène. Porteurs de germes fécaux et de nombreuses bactéries, ils contaminent toutes les surfaces.

Ces nuisibles vont très vite, majoritairement la nuit puisqu’ils préfèrent l’obscurité. A chacun de leur déplacement, ils contaminent la zone, à cause de la sécrétion qui s’écoulent de leur bouche. La contamination passe aussi par leur matière fécale déposée sur les aliments et les vêtements.

Comme ils vivent uniquement pour manger et se reproduire, il faut rapidement traiter le problème dès qu’un cafard apparaît dans la maison.

Actuellement en France, il y a des solutions anti cafards, souvent complémentaires

Pour chasser les cafards, il faut commencer par procéder à un grand nettoyage de l’habitation : faire marcher l’aspirateur dans tous les coins et ranger tous les aliments pour qu’ils ne soient plus à l’air libre ou directement déposés dans le frigo lui aussi correctement nettoyé. En enfermant la nourriture dans des boîtes hermétiques, on arrête d’attirer les cafards.

Désormais, l’habitation rutile de partout, il faut recourir à une voire plusieurs solutions anti cafards. De nos jours, ce n’est plus toxiques, que ce soit pour les animaux domestiques ou les hommes. Toutefois, il est vivement conseillé de consulter la notice de l’article sur ce sujet.

Pour éliminer durablement les cafards, il faut les chasser de l’habitation mais également prendre des mesures pour qu’ils ne reviennent pas. Pour que les actions menées passent l’épreuve du temps, il faut utiliser conjointement plusieurs produits (pièges collants, aérosols, gels ou fumigateurs)

Par le biais de l’aérosol anti cafard, on arrose le contour de la pièce avec le produit le long des murs, derrière les plinthes et dans l’encadrement des fenêtres et des portes pour éviter le repli des insectes au-delà de la zone aspergée.

Si le produit doit être pulvérisé à la périphérie de chaque pièce,, il ne faut pas négliger l’importance des meubles et des différents lieux de ponte préférés des cafards. L’idée est que le cafard ne puisse pas s’échapper de la pièce traitée.

Ensuite, la lutte anti cafard continue avec la pose de pièges collants aux emplacements clés : à proximité des points d’eau, là où ils établissent souvent leur lieu de ponte. En dénombrant les insectes collés, il sera également possible de savoir à quel point l’endroit est infesté.

Découvrez toutes les informations nécessaires sur les solutions anti cafards disponibles sur le marché, cliquez ici
lejardin.cbon